Etude: Alimenter avec Haygain réduit le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires des chevaux


04.05.2018

Une étude démontre qu'alimenter avec du foin purifié à la vapeur réduit significativement le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires des chevaux

Une étude a été menée en Europe en 2013 et 2014 par le Dr Julie Dauvillier et le Dr Emmanuelle van Erck-Westergren sur 482 chevaux examinés, qui avaient été référés pour un bilan de santé régulier, de mauvaises performances ou des problèmes respiratoires. Tous les chevaux ont été endoscopés et leur cas et résultats ont été enregistrés.

L'étude a trouvé la présence de différents types de champignons dans les voies respiratoires de 72% des chevaux. Cela variait de l'Aspergillus, le Penicillium, le Mucor, l'Absidia, le Geotrichum ou encore le Candida.

Les chercheurs ont découvert que les chevaux avaient 3,8 fois plus de chances d'être diagnostiqués avec une IAD si des champignons étaient trouvés dans leurs voies respiratoires.

Les sources de ces champignons étaient la litière et le fourrage. Un résultat important a été de constater qu'après avoir analysé toutes les options de fourrage (foin sec, foin trempé, enrubanné ou foin purifié avec la vapeur) le foin purifié a non seulement eu le plus faible risque, mais il a été la seule méthode qui a considérablement diminué le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires, ce qui est lié à la maladie inflammatoire des voies respiratoires (IAD).

Le diagramme à barres ci-dessous montre les risques de trouver des champignons dans les voies respiratoires en fonction du fourrage.

Diagramme risque champignons dans les voies respiratoires en fonction du fourrage

Le graphique à barres montre que la litière de paille et le foin sec augmentent le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires. L'enrubanné et le foin trempé ont un risque plus faible, mais le foin purifié à la vapeur est la seule option qui abaisse considérablement le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires.

Cette recherche montre que les chevaux alimentés avec du foin traité par Haygain pourrait réduire leur risque d'être atteint d'une maladie inflammatoire des voies respiratoires de 63%.

En fait, cela s'est avéré être vrai même si le foin purifié à la vapeur a été le seul changement effectué dans le régime de soins du cheval.

L'étude a conclu que l'IAD est très répandue (84% de la population) à cause des conditions environnementales, en particulier des litières et des fourrages. Il a été constaté que la présence de champignons était très nocive pour la santé des chevaux, mais une bonne gestion de l'environnement, en particulier le fait d'utiliser du foin purifié, a eu un impact massif et s'est avéré être un moyen unique de réduire le risque de maladie.

Le Dr Van Erck-Westergen avait déjà déclaré dans le passé que l'IAD est en fait beaucoup plus répandue qu'on ne le présume généralement. Cela résulte en partie du manque de symptômes évidents associés à l'IAD chez de nombreux chevaux.

En effet, il y a plusieurs autres documents de recherche qui soutiennent ceci, Gerber (2003) ont examiné l'inflammation des voies respiratoires et le mucus dans deux groupes d'âge de chevaux de sport performants et ont constaté que, bien que cliniquement sains, tous les chevaux examinés et vivants au box ont montré des signes d'inflammation dans leurs voies respiratoires. Allen et coll., (2006) ont trouvé une inflammation des voies respiratoires inférieures dans 70% des chevaux de courses examinés pour des performances médiocres et Nolen-Walston a trouvé que 81% des 98 cas examinés rétrospectivement avaient des signes d'inflammation des voies respiratoires.

Références :

ACVIM juin 2016 «la prévalence des champignons dans les échantillons respiratoires de chevaux atteints de maladies inflammatoires» par le Dr J Dauvillier et le Dr E Westergren.

Allen, K. J., Tremaine W.H., Franklin S.H., prévalence de la maladie inflammatoire des voies aériennes dans les chevaux de chasse nationaux a fait référence à l'étude de la piètre performance athlétique. Vétérinaire équin J suppl. 2006 Aug (36): 529-34.

Gerber V, Robinson ne, luethi S, et coll. inflammation des voies aériennes et mucus dans deux groupes d'âge de chevaux de sport bien performants asymptomatiques. Vétérinaire équin J 2003; 35:491 – 495.

Moore-Colyer, M.J.S. (1996) les effets du fourrage de foin de trempage pour des chevaux sur la poussière et la teneur minérale. La science animale. 63. 337-342.

Nolen-Walston, R.D., Harris, m., Agnew, M.E., Martin, B.B., REEF, V.B., Boston, R.C., et Davidson, E.J. (2013) caractéristiques cliniques et diagnostiques des sous-types de maladies inflammatoires des voies aériennes chez les chevaux examinés en raison d'une piètre performance: 98 cas (2004-2010) Journal de l'Association américaine de médecine vétérinaire, 15 avril 2013, vol. 242, no 8, pages 1138-1145

Warr, e. et Petch, j (1992) effets du trempage du foin sur sa qualité nutritionnelle. Education vétérinaire équine 5: 169-171

Wyss, u. et Pradervand, n. (2016) à la vapeur ou au trempage

Carte de France
Entreprise basée
dans la Manche
SAS A Cheval
Les Hauts Vents
50800 La Trinité
02 33 58 98 45
Formulaire