Les coliques chez les chevaux


31.05.2018

Coliques chez les chevaux

« Les coliques » chez le cheval est un terme vétérinaire large utilisé pour décrire un symptôme de douleurs abdominales

Il peut affecter n'importe quel cheval, à tout moment, pour une multitude de raisons, en fait il y a plus de 70 différents types de problèmes intestinaux qui causent des symptômes de coliques plus ou moins intenses.

Tandis que les coliques ne peuvent pas être empêchées, il y a plusieurs choses que les propriétaires de chevaux peuvent faire pour réduire le risque de coliques

Réduire le risque de coliques

Eau: Assurez-vous que le cheval est toujours accès à de l'eau propre et fraîche. La déshydratation empêche le mouvement intestinal et quand l'alimentation ingérée cesse de se déplacer à travers l'intestin du cheval efficacement, ceci peut s'accumuler et provoquer des coliques.

Ne pas effectuer de changements brusques dans l'alimentation: Les changements alimentaires devraient être effectués graduellement sur 2-3 semaines. Les études montrent un risque plus élevé de coliques 7-14 jours après le changement de régime.

Sorties en pâture: Des études ont montré que les chevaux qui ont accès au pâturage ont un risque de coliques plus faible que ceux qui n’en n’ont pas l’accès.

Maximiser l'apport en fourrage: La consommation de fourrages peut fournir une grande partie des besoins énergétiques du cheval, aider à maintenir la fonction du tractus gastro-intestinal et aider à prévenir l'ennui du cheval en boxe. Les fourrages conservés tels que le foin devraient être distribués sans contact direct avec le sol de manière à minimiser les risques d’ingestion du sable, de saleté et/ou de parasites. 

Hygiène des fourrages: Une mauvaise hygiène du fourrage causée par les bactéries et la moisissure dans le fourrage conservé a été identifiée comme un facteur de risque de coliques. La qualité de l'hygiène des fourrages peut être améliorée à l'aide d'un purificateur de foin Haygain, qui purifie le foin par les températures élevées de la vapeur permettant de tuer les bactéries et les moisissures améliorant ainsi la qualité d'hygiène du fourrage.

Minimiser l'apport de concentré : Les chevaux qui mangent des aliments en granulés ont un risque accru de développer des coliques par rapport aux chevaux qui sont à 100% nourris avec du foin.

Contrôles dentaires réguliers: Assure la bonne capacité de mâcher complètement le foin et d'autres aliments. Les chevaux qui sont incapables de mâcher leur nourriture correctement peuvent souffrir de coliques.

Contrôle efficace des parasites: Maintenir les niveaux parasitaires dans le tractus gastro-intestinal bas. Les coliques liées aux parasites peuvent être causées par:

Les larves de Strongle qui migrent autour de l'intestin et endommagent les vaisseaux sanguins. Ils  réduisent l'approvisionnement en sang et à leur tour, causent  la mort tissulaire et la mobilité est alors diminuée.

Les Nématodes présents en forte quantité peuvent impacter ou obstruer les intestins et causés des coliques. 

Les vermifuges utilisés sur des chevaux très fortement infectés par des parasites peuvent provoquer des débuts de coliques. En effet, les vers morts peuvent obstruer le passage des aliments. 

La meilleure pratique est de garder le calendrier de vermifugation de votre cheval à jour.  

Le temps froid peut également représenter un risque supplémentaire de coliques. 

Reconnaître les signes de la colique du cheval

Les épisodes coliques varient dans le type, la nature et la sévérité, mais les signes de coliques comprennent:

Piaffe au sol

Observation de flanc

Coups de pied ou morsures au ventre

Roulement

Répété couché, couché sur le dos ou assis

Transpiration

Étirement

Que faire quand un cheval a des coliques

Appelez votre vétérinaire immédiatement en cas de coliques chaque minute compte. 

Placez votre cheval dans une petite cour ou une écurie avec une bonne litière pour permettre une observation facile et étroite

Retirez tous les aliments de l'écurie jusqu'à ce que le vétérinaire arrive

Si votre cheval se roule violemment, essayez de le faire marcher doucement ou de le garder debout s'il peut tenir

Références :

Cohen N.D., Matejka P.L., Honnas C.M., Hooper R.N. étude cas-témoins de l'association entre divers facteurs de gestion et le développement des coliques chez les chevaux. Groupe d'étude des coliques équines du Texas. Journal de l'Association médicale vétérinaire américaine. 1995 206 (5): 67-73

Kaya G.L., Sommerfeld-Stur. Iben C. facteurs de risque de coliques des chevaux en Autriche. Journal of animal physiologie animal nutrition 2009; 93:339-49

Reeves M.J., Salman M.D., Smith G. facteurs de risque de la maladie abdominale aiguë équine (coliques): résultats d'une étude cas-témoin multi-centres. Médecine vétérinaire préventive vol 26 numéros 3-4 avril 1996 P285-301

Tinker M.D., White N.A., Lessard P., Thatcher C.D., Pelzer-KD, Davis B., Carmel D.K. étude prospective de l'incidence et de la mortalité des coliques équines. Journal vétérinaire équin 1997 29 (6): 448-53

 

Carte de France
Entreprise basée
dans la Manche
SAS A Cheval
Les Hauts Vents
50800 La Trinité
02 33 58 98 45
Formulaire