Pourquoi est-il difficile de faire du foin?


11.05.2018

Faire du foin

25 avril 2018

Écrit par Becky James  BSc MSc

Le foin est connu pour être poussiéreux. Cette poussière peut affecter le système respiratoire de nos chevaux et nous-mêmes. 

Pour comprendre d'où vient cette poussière, nous devons regarder de plus près comment le foin est fabriqué et les défis que le processus présente. 

Le but définitif de la fenaison est de produire un produit appétent qui conserve la qualité nutritive de la culture d'origine

Les herbes et les légumineuses sont coupées, séchées et mises en balle. L'intention est de réduire la teneur en eau à un niveau suffisamment bas pour inhiber l'action des enzymes végétales et microbiennes. Pour faire du bon foin en balles, la teneur en humidité doit être réduite à 150-200 g / kg, ce qui peut être difficile à faire par mauvais temps. Le séchage commence dès qu'il est coupé, mais la vitesse dépend de la différence de pression de vapeur d'eau entre l'air ambiant et les tissus superficiels de la plante. Les conditions de séchage idéales sont un temps sec avec un vent léger.

Différentes parties de la plante sèchent à des rythmes différents, les feuilles se dessèchent plus vite car elles sont fines avec une grande surface, alors que les tiges sont épaisses et donc plus lentes à sécher. Cela peut entraîner des éclats de feuille lors de la manipulation mécanique et la perte de la feuille, partie la plus nutritive. Si le séchage est prolongé en raison de mauvaises conditions météorologiques, l'action des micro-organismes; les bactéries et les champignons provoqueront des changements. Les actinomycètes thermophiles sont souvent présents dans de tels foins et sont responsables de la maladie allergénique "toux du fermier" et provoquent une réponse similaire chez le cheval.

Le rendement et la qualité du foin sont réduits s'il est exposé à la pluie pendant le séchage, car les composants solubles sont lessivés. Il a été rapporté que le lessivage élimine 20 à 40% de la matière sèche, 20% de protéines brutes, 35% de glucides non fibreux, 30% de phosphore et 65% de potasse (Shepherd et al 1954).

Dans le foin stocké avec une teneur en humidité supérieure à 150 g / kg, des pertes variables sont principalement associées à la respiration microbienne (et au chauffage). Il a été estimé qu'en moyenne, pendant le stockage, le foin de 150g d'humidité / kg perdra 5% de matière sèche et augmentera de 1% pour chaque augmentation supplémentaire de 10g / kg d'humidité jusqu'à 200g / kg.

Les conditions variées de production du foin, de stockage et d'espèces de plantes utilisées peuvent expliquer la grande variabilité de la qualité observée dans le foin à travers le Royaume-Uni.

Dans le champ, l'herbe contient une gamme de micro - organismes , ceux qui sont présents sont susceptibles de persister pendant le stockage même si la croissance fongique est empêchée par le séchage. Si la culture n'est pas suffisamment sèche au moment de la coupe, les champignons de terrain sont progressivement dépassés par des moisissures comme Penicillium et Aspergillus. 

Les chevaux sont très sensibles à ces moisissures, bactéries et autres particules de poussière provenant du foin, et l'inhalation de ces particules entraîne une inflammation des voies aériennes (maladie inflammatoire des voies respiratoires) et l' asthme équin , également connu sous le nom de RAO, COPD. Les purificateurs de foin par la vapeur Haygain fournissent une méthode pratique pour traiter cette poussière naturelle en vaporisant le foin à des températures supérieures à 100 ° C. Il a été prouvé que cette méthode tue les bactéries, les moisissures et les spores fongiques et réduit jusqu'à 98% toutes les poussières respirables et réduit l'incidence des maladies inflammatoires des voies respiratoires (SAI).

Dans une étude rétrospective de près de 500 chevaux, la distribution du foin purifié à la vapeur avec Haygain a réduit le risque de trouver des champignons dans les voies respiratoires, ce qui correspond au diagnostic de maladie inflammatoire des voies respiratoires. 

Après avoir analysé toutes les options de fourrage (foin sec, foin trempé, foin enrubanné ou foin à la vapeur Haygain), le foin purifié à la vapeur présentait non seulement le risque le plus faible, mais aussi la seule méthode qui réduisait considérablement le risque d'IAD. (ACVIM Juin 2016 "La Prévalence des Champignons dans les Échantillons Respiratoires de Chevaux atteints de Maladies Inflammatoires" par Dr J Dauvillier et E Westergren) 

C'est pratique et simple:  remplir le générateur de vapeur avec de l'eau, la malle avec du foin (différentes tailles disponible en fonction de la quantité de foin nécessaire) allumer le générateur de vapeur et laisser une heure de traitement. La vapeur est envoyée dans le foin grâce aux collecteurs à pointes brevetés de Haygain, assurant que le foin est purifié de manière homogène. Ceci associé à la malle thermiquement efficace, la température à l’intérieur de cette dernière atteint plus de 100°C, ce qui est essentiel pour améliorer la qualité hygiénique, la propreté du foin. 

Vous pouvez distribuer le foin purifié immédiatement ou jusqu'à 24 heures après le traitement. La très bonne odeur qui s’en dégage rend ce foin très appétant ! 

À cette époque de l'année, la qualité du foin est à son point le plus bas ayant été stocké tout l'hiver  - la qualité nutritionnelle et hygiénique se sera détériorée au cours de cette période. Cela signifie souvent que le foin est moins acceptable. Il n'y a pas de meilleur moment pour commencer à purifier votre foin.

 

Carte de France
Entreprise basée
dans la Manche
SAS A Cheval
Les Hauts Vents
50800 La Trinité
02 33 58 98 45
Formulaire