Prévention des coliques hivernales


27.02.2018

Prévention des coliques hivernales

Janvier 09, 2018

Écrit par le Becky James( BSC MSC )

Le mot colique effraie généralement les propriétaires de chevaux, c'est un terme général pour décrire des douleurs abdominales et couvre de nombreux types, causes et éventualités mais il ne doit pas être sous-estimé.

La Morris Animal Foundation a rapporté que la colique était la principale cause de décès chez les chevaux et une préoccupation importante pour les propriétaires de chevaux. Bien que tous les épisodes de coliques ne peuvent être empêchés, éviter les situations qui prédisposent le cheval à une colique réduira sans aucun doute l'incidence de celle-ci, concentrons nous alors sur les solutions à mettre en place pour protéger nos chevaux contre les coliques cet hiver.

Plus généralement durant les mois d'hiver , une colique est le blocage de l'intestin avec des aliments ou d'autres matériaux. Bien que les bouchons peuvent se produire n'importe où dans l'intestin, certaines parties sont plus fréquentes. La partie flexion pelvienne du gros intestin est un endroit commun de bouchons en raison du diamètre décroissant à ce point.Les chevaux ont tendance à moins boire en hiver ce qui est aggravée par temps froid, et les chevaux en boxes ont un accès réduit aux fourrages frais (herbe) contenant des niveaux d'humidité plus élevés que les fourrages conservés (foin/enrubanné). De plus, les températures basses peuvent geler l'eau et donc "bloquer" l'accès.

La déshydratation empêche le mouvement intestinal et lorsque l'alimentation ingérée cesse de se déplacer efficacement dans l'intestin du cheval, elle peut s'accumuler et former un bouchon. L'alimentation et le gaz remontent ensuite derrière le bouchon, provoquant la distension de l'intestin et la douleur associée. 

Pour éviter la déshydratation, vous pouvez ajouter de l'eau à leur seau d'alimentation et tremper ou purifier le foin à la vapeur avant de le distribuer pour aider à apporter plus d'eau dans l'intestin. En 2013, nous avons constaté une augmentation de près de 3 fois la teneur en eau lorsque le foin a été purifié à la vapeur. Vous pouvez également envisager d'utiliser des betteraves à sucre trempées (non mollassée) comme un ajout à l'alimentation pour obtenir plus d'eau dans le système digestif.

Si des seaux d'eau/auges ont de la glace à la surface, il faut s'assurer que la couche de glace soit cassée régulièrement pour assurer un accès constant à l'eau. Une recherche à l'Université de Pennsylvanie a rapporté que des chevaux buvaient 40% plus d'eau quand l'eau était chauffée lorsqu'elle était leur seule source d'eau, ainsi le réchauffement de l'eau à laquelle votre cheval a accès encouragera votre cheval à boire davantage.

Les modifications de la fréquence d'alimentation, du type, de la quantité ou de la qualité des aliments peuvent causer des coliques dues à une mauvaise fermentation dans l'intestin ou à une obstruction. Tout changement dans le type de quantité d'aliments (concentré et fourrage) doit être effectué petit à petit, sans changements brusques du régime alimentaire. Le système digestif du cheval a idéalement besoin d'environ 10-14 jours pour s'adapter à différents fourrages et types d'aliments afin de réduire le risque de coliques.

Distribuer un aliment principalement à base de fourrage aidera à de plusieurs niveaux car le fourrage retiendra l'eau dans l'intestin et les chevaux mâchent plus de fourrage à longue tige, ce qui à son tour produit plus de salive, aidant le transit de la nourriture dans le tube digestif.

Une mauvaise hygiène du fourrage causée par les bactéries et les moisissures a été identifiée comme étant un facteur à risque pour les coliques (Kaya et coll. 2009). La qualité d'hygiène des fourrages peut être améliorée en utilisant un purificateur Haygain, qui grâce à des températures assez élevées pour tuer les bactéries et les moisissures, améliore ainsi la qualité d'hygiène du fourrage, vous pouvez en savoir plus à ce sujet sur la page https://haygain.co.uk/pages/Research-info .

Distribuer beaucoup de fourrages à longues tiges, purifiés à la vapeur, aidera à réduire le risque de coliques de deux façons, d'abord en améliorant la qualité hygiénique et deuxièmement en augmentant la quantité d'eau absorbée.

Voici une liste des contrôles à effectuer pour aider à minimiser le risque de coliques hivernales :

- Fournir de l'eau propre, à tout moment

- Avoir un régime alimentaire quotidien à horaires réguliers – Soyez vigilant pour les signes de coliques si les conditions météorologiques entraînent un changement dans le régime de gestion et d'alimentation.

- Sortir les chevaux autant que possible

- Distribuer beaucoup de fourrage propre à longue tige – l'utilisation d'un purificateur Haygain et d'un slow-feeder aidera à fournir un accès quasi continu à des fourrages propres

- Régulièrement, vérifiez les écuries et le champ pour trouver les objets étrangers que le cheval pourrait ingérer

Références :

Earing, J.E., M.R. Hathaway, C.C. Sheaffer, B.P. Hetchler, L.D. Jacobson, J.C. Paulson, et K.L. Martinson. 2013. l'effet de la vapeur de foin sur les valeurs nutritives fourragères et la consommation de matière sèche par les chevaux. Journal of Animal Science. 91:5813-5820.

Kaya G.L., Sommerfeld-Stur. Iben C. facteurs de risque de coliques des chevaux en Autriche. Journal of animal physiologie animal nutrition 2009; 93:339-49

Carte de France
Entreprise basée
dans la Manche
SAS A Cheval
Les Hauts Vents
50800 La Trinité
02 33 58 98 45
Formulaire